Ubuntu, Paul Audy

Adepte de la guitare acoustique et des accords ouverts, Paul Audy est aussi de ceux qui aiment accompagner, écouter avec grande sensibilité et laisser ses complices s’exprimer dans ses compositions. Cela lui permet de créer une riche musique ponctuée de percussions mondiales, d’une kora fluide qui joue hors du contexte africain, d’une contrebasse polyvalente et d’un violon qui exprime sa québécitude en jazzant le folk. C’est beau, aéré, léger et allègre, mais aussi parfois plus tranquille comme le petit matin ou propice au recueillement. On remonte le temps, on pense au jazz d’Oregon, à l’éclatement québécois de Conventum, au folk mondial de Baka Beyond et même à certains phrasés de John McLaughlin, mais avec l’esprit des rencontres d’aujourd’hui. Même J’ai planté un chêne du grand Gilles est remanié avec la guitare sautillante et les percus qui suivent. Tout cela fait d’Ubuntu l’un des très beaux disques de musique instrumentale de 2015.

Ubuntu

Musique métissée

Paul Audy, Indépendant/Bandcamp