De tout pour tous partout au Québec

Yves Bernard Collaboration spéciale
Les chauffeurs
Photo: Francis Fontaine Les chauffeurs

Ce texte fait partie du cahier spécial La culture en cadeau

De la veillée de danse à la soirée de chant, de l’électrotrad au plus traditionnel, le mois de décembre offre son lot de moments passionnants. En voici quelques-uns.

Mélisande (électrotrad)

La saison commence ici. Gabriel Éthier fait de nouveaux arrangements électros de l’album Les métamorphoses et le groupe monte sur scène avec le jeune violoneux Alexis Chartrand, invite Yves Lambert, la gigueuse Yaëlle Azoulay, le breakdancer Greg « Krypto » Selinger et Poirier comme DJ pour la danse.
 

Au Centre Phi de Montréal, vendredi 4 décembre à 20 h

Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs

Le trio vient de faire paraître ¾ fort, un disque empreint de beaucoup de délicatesse, de répertoire original, de groove et de cordes fort bien arrangées. Dans sa nouvelle mouture, l’excellent guitariste Stéphane Tellier remplace Simon Marion, ce qui confère assurément une sensibilité plus manouche.
 

Au Moulin Marcoux à Pont-Rouge, samedi 5 décembre à 20 h

À la salle Jean Despréz de Gatineau, jeudi 10 décembre à 20 h

Au Cabaret d’Eastman, samedi 12 décembre à 20 h

Au Rond Coin de Saint-Élie de Caxton, dimanche 27 et lundi 28 décembre à 20 h

À l’Érablière la Grillade de Granby, jeudi 31 décembre à 20 h

Yves Lambert

Le Bébert national mène actuellement deux projets de front : le Yves Lambert Trio qui a fait paraître aux États-Unis Laissez courir les chiens, un disque qui sera disponible ici en 2016, et Lambert dans ses bottines avec Socalled, qui marie le trad avec l’électro, du motown et l’esprit du big band.

Yves Lambert Trio au théâtre Le Patriote de Sainte-Agathe-des-Monts, samedi 5 décembre à 20 h

Lambert dans ses bottines au Théâtre de la Ville de Longueuil, jeudi 17 décembre à 19 h

Bon Débarras

En musique, en danse et en conte, le trio s’inspire des traditions québécoises, mais puise aussi dans plusieurs racines d’Amérique du Nord et au-delà. La saison marque un changement, alors que le contrebassiste Cédric Dind-Lavoie est maintenant remplacé par la violoneuse Marie-Pierre Lecault.

Dans le cadre de Noël dans le Parc, samedi 5 décembre

À l’auditorium Patro Le Prévost, jeudi 17 décembre à 13 h 30

Le conte Le loup de Noël avec Michel Faubert au centre culturel Calixa-Lavallée, samedi 12 décembre à 11 h

Les Tireux d’Roches

De retour d’une autre tournée en Chine, le groupe de Saint-Élie offre plusieurs concerts avec un folk trempé dans le swing, un trad sans violon, une série de petits contes, une chanson à la mémoire vive, quelques accents pop et une attitude parfois proche du rock, mais pourtant acoustique.

Au Boquebière de Sherbrooke, samedi 12 décembre à 20 h

Au magasin général Lebrun de Maskinongé, vendredi 18 décembre à 20 h

Au Trou du diable de Shawinigan, mercredi 23 décembre à 21 h 30

À la Chasse-galerie de Lavaltrie, mardi 29 décembre à 21 h

À la place Saint-Frédéric de Drummondville, jeudi 31 décembre à 21 h 30

Le Crapo

Le Centre régional d’animation du patrimoine oral abat un boulot colossal à Saint-Jean-de-Matha dans Lanaudière. Chaque 2e samedi du mois, on organise une veillée de chanson traditionnelle avec Kevin Nadeau, un chanteur-guitariste-animateur qui s’est fait connaître entre autres avec les Campagnards.

Veillée de chanson traditionnelle au Crapo à Saint-Jean-de-Matha, samedi 12 décembre à 19 h 30

La veillée du Plateau

Pour sa veillée de décembre, la SPDTQ lorgne vers Orford, Sherbrooke et Richmond en invitant le calleur Donald Dubuc, la violoneuse Myriam Lefebvre, de même que les accordéonistes Yves Hélie, Marie-Jeanne Brousseau et Timi Turmel, l’une des révélations du Carrefour mondial de l’accordéon en 2015.

Au 2275, Saint-Joseph Est à Montréal, samedi 19 décembre à 19 h 30

PAC-MAZ

PAC (les Poules à Colin) se joint au groupe Maz et au calleur Gilles Pitre pour une soirée de danse concoctée par deux des formations les plus contemporaines du trad. D’un côté, la québécitude trempée dans l’Amérique du Nord avec PAC ; de l’autre, un mélange de trad, de jazz et d’impro chez Maz.

À l’Envol à Joliette, samedi 19 décembre à 20 h

« Foule Trad »

Yves Lambert récidive et regroupe dix-neuf personnes sur scène, alors que seront mis en évidence le trad punk de Bodh’aktan, le chant allumé des Charbonniers de l’Enfer et les nouvelles compositions de Mélisande (électrotrad), sans parler des musiciens de Bébert qui, lui, se promet de brasser le patrimoine.

À l’Olympia de Montréal, lundi 28 décembre à 20 h

À la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec, mardi 29 décembre à 20 h

La Veillée du temps des fêtes des Chauffeurs à pieds

Les Chauffeurs sont de retour avec leur soirée annuelle en invitant Ghislain Jutras, leur calleur habituel, et Les Quêteux, ceux du Lac-Saint-Jean : des vieux nouveaux qui sont là depuis vingt et un ans et qui ont récemment lancé… leur premier disque. Le groupe de Québec montera également sur la scène.

Au Cercle à Québec, mardi 29 décembre à 21 h

 

La Veillée de l’avant-Veille

Déjà la 19e édition de l’événement culte organisé par le Vent du Nord, qui vient de remporter son premier Félix à vie. Cette année, Vishtèn s’amène de ses îles avec toute la présence des jumelles Leblanc et de Pascal Miousse. On comptera aussi sur Mathieu Gallant et Jean-François Berthiaume pour la danse.

Au Club Soda à Montréal, mercredi 30 décembre à 20 h 30

La Bottine souriante

La Bottine revient avec les différents groupes d’âge des musiciens qui la composent, son grand déploiement, le déchaînement de ses cuivres, ses chansons aux réponses vives, ses pièces enflammées, l’esprit du big band et son mélange avec le jazz. Une bonne prescription pour la fin de l’année !

À l’Hôtel National de Tring-Jonction, samedi 26 décembre à 20 h

Au Complexe JC Perreault de Saint-Roch-de-l’Achigan, jeudi 31 décembre à 20 h

Réveillons !

Ici, le point d’exclamation après le « Réveillons » prend toute son importance et le folklore du groupe n’a rien de peaufiné au goût du jour. On avait prévu un concert aux Bobards, mais l’annonce de sa fermeture constitue une bien triste nouvelle. On s’en remettra à un lieu mythique de Saint-Hyacinthe.

La veillée du jour de l’An au Zaricot à Saint-Hyacinthe, jeudi 31 décembre à 22 h

À voir en vidéo