Michael Jackson choque

Los Angeles — L'attitude excentrique de Michael Jackson après sa comparution devant la justice californienne pour des accusations d'agression sexuelle sur mineur provoquait irritation et étonnement dans la presse et parmi les analystes.

Devant les caméras du monde entier, la star, qui risque plusieurs dizaines d'années de prison, est apparue vendredi grimpant sur son 4X4 et amorçant des pas de danse devant ses fans qu'il a ensuite invités à une grande fête dans son ranch de Neverland, près de Santa Maria.

Il venait de plaider non coupable des accusations portées contre lui devant la cour de justice de la ville.

La réaction de la presse ce week-end, notamment des journaux populaires à grand tirage, a été cinglante. «Jacko le danseur se moque de la loi», titrait le New York Post au-dessus d'une photo de Jackson se trémoussant sur le toit de sa voiture.

Bien que les avocats du chanteur aient tenté publiquement d'interpréter le comportement de leur client comme la marque d'un geste spontané d'affection pour ses fans, les télévisions ont plutôt saisi des mines perplexes au milieu de ses supporteurs.

Déjà, au début de l'audience, le juge Rodney Melville avait sèchement reproché au chanteur son retard d'une vingtaine de minutes au tribunal. «M. Jackson, vous êtes déjà parti du mauvais pied avec moi. Je vous préviens que cela ne se passera pas comme ça avec moi. C'est une insulte à l'égard du tribunal».