Vishtèn, Terre rouge

Il y a ce quelque chose de profondément attendrissant chez ce trio originaire d’Évangéline à l’Île-du-Prince-Édouard et des îles de la Madeleine : peut-être cette façon tendre qu’ont les jumelles Emmanuelle et Pastelle Leblanc de chanter, de turluter et d’harmoniser doucement des chansons plus folk avec des cordes, ou trad avec le piano, qui peut devenir énergique, mais pas aussi rock and roll à la Jerry Lee Lewis, comme on le retrouve souvent dans les Maritimes. Ici, la terre rouge est celle des racines retrouvées après tant de voyagements. On rille, on jig, on syncope, on percute avec du Bodhrán, de la podorythmie et de la danse percussive. On joue le terroir, volontairement croche ou pas, brillamment. On swing, on folk de façon atmosphérique, on fait traîner l’accordéon, on libère le violon et la flûte irlandaise, on valse, on re-swing en cajun. On change les textes traditionnels, on raconte des histoires d’amour et de drame. On respire et on danse.

Vishtèn

Trad

Terre rouge, Indépendant/Plages

À voir en vidéo