La famille élargie de Wesli et Vox Sambou

Wesli et son groupe proposeront des moments de groove du disque ImmiGrand.
Photo: Haïti en folie Wesli et son groupe proposeront des moments de groove du disque ImmiGrand.

Lundi soir, Wyclef Jean a lancé de façon éclatante le Festival Haïti en folie, qui se déroule jusqu’au 25 juillet. En plus d’une discussion avec Dany Laferrière ce jeudi, on propose une programmation d’animations et de spectacles musicaux de qualité : Wesli et Vox Sambou, les porte-étendard de l’actuelle génération musicale haïtienne ce vendredi ; Toto Laraque, qui célèbre son cinquantième anniversaire de musique, et Paul Beaubrun avec Jah Nesta le lendemain. Des liens insoupçonnés existent entre plusieurs d’entre eux, souvent depuis Haïti.

À commencer par Vox Sambou, qui collabore à la pièce Moris Dezo sur ImmiGrand, l’un des deux disques que le Wesli national a fait paraître au début de l’année. Vont-ils l’interpréter ensemble ? Sûrement, selon Wesli : « Le disque ImmiGrand comprend aussi des featurings avec Lou Piensa et d’autres membres de Nomadic Massive qui seront là pour accompagner Vox. On fera quelque chose ensemble en fin de soirée. » Il y a aussi Dramatik, l’éminente figure de Muzion, qui se joindra à Wesli, sans doute pour la pièce J’ai grandi dans le ghetto, qu’il rappe avec Wesli sur ImmiGrand.

« C’est pas juste un rappeur, c’est un producteur aussi. J’ai eu la chance de travailler avec lui et Muzion vers 2003. J’ai aussi partagé avec lui une piste sur un album de Dubmatique. Il représente ce côté de Montréal que je veux exposer en ce moment, et nous avons interprété J’ai grandi dans le ghetto ensemble pour faire une similarité entre le ghetto de Saint-Michel où il a grandi et celui en Haïti ou j’ai grandi. »

Avec le Wesli Band, il proposera des moments de groove du disque ImmiGrand et d’autres, plus intimes, de Ayiti étoile nouvelle, l’autre album paru presque en même temps.

Toto Laraque

Le lendemain, on célèbre Toto Laraque, superbe guitariste aux notes fluides et au répertoire de plus de 600 titres : « Ça a été plus ou moins mon papa dans la musique haïtienne, affirme Wesli. Je le connais depuis Haïti. À 15 ans, j’avais un groupe avec son fils Pascal. Puis, alors que je jouais sur une guitare assez moche, il m’en a vendu une que je lui ai payée un dollar à la fois. Il nous a aussi donné des instruments. C’est lui qui m’a inspiré le jeu de guitare classique avec les doigts. Il mérite d’être fêté. »

Toto sera suivi de Paul Beaubrun de Zing Experience, fils de Lolo et Manze Beaubrun de Boukman Eksperyans, qui sera accompagné par Jah Nesta, le groupe mené par Alain Moraille. Ici encore, les liens avec Wesli sont évidents : « Paul et moi, on a collaboré quand on était tout petits. Quand j’étais dans le groupe Sokute avant d’arriver à Montréal, il venait souvent jouer avec nous. Maintenant, c’est le Boukman numéro deux. Il a su chanter en anglais pour pouvoir élargir la musique racine qui reste toujours dans un cadre de musique locale en Haïti. Pourtant, le son de cette musique peut aller vers un plus grand public. » Et Jah Nesta ? « Nous avons fait des shows avec lui aussi en Haïti. C’est du reggae roots en créole. On lui doit beaucoup. C’est l’un de ceux qui ont commencé ça au milieu des années 1990. Il était là avant Belo et moi. » Confirmation : Jah Nesta vaut le déplacement.

Vox Sambou

En 2013, il a lancé Dyasporafriken, un autre disque montréalais majeur. Du hip-hop engagé de haute tenue, surtout en créole, très implanté dans la musique traditionnelle haïtienne avec des ouvertures senties vers le reggae roots, l’afrobeat et d’autres sons africains. « On sera huit sur scène. Meryem Saci et Lou Piensa de Nomadic Massive vont faire des featurings. On va présenter des pièces de Dyasporafriken, quelques anciennes et des arrangements du disque The Brazil Sessions, qui paraîtra après l’été. On a eu la chance de jouer au Brésil, où on a enregistré l’album. » Suite très bientôt.


Wesli - Moris Dezo (featuring Vox Sambou)

Wesli et Vox Sambou

Au parc La Fontaine, le vendredi 24 juillet à 19 h

Toto Laraque et Paul Beaubrun

Le samedi 25 juillet à 19 h.