Haydn: Symphonies nos 22 «Le philosophe», 46 et 47. Il Giardino Armonico, Giovanni Antonini.

Dans l’optique du 300e anniversaire de la naissance de Haydn, en 2032, la Fondation Haydn de Bâle, Alpha et Giovanni Antonini se sont engagés dans une intégrale des symphonies. Souhaitons longue vie à tous les protagonistes et institutions impliquées. Le volume intitulé Il Filosofo est le second, après La Passione (Symphonies nos 1, 39 et 49), paru fin 2014. La petite touche d’originalité est d’instiller une oeuvre de l’époque, permettant de souligner le génie de Haydn. La « victime » est ici Wilhelm Friedemann Bach avec une insignifiante Symphonie en fa, qui détonne face à l’ardent Sturm und Drang de Haydn. Sans surprise, CPE Bach soutenait mieux le choc dans le volume i. Alpha, dont les disques sont devenus méconnaissables, a trouvé en Antonini un chef qui donne de l’énergie et des arêtes à la musique. On rêverait de voir pareille entreprise confiée à Bernard Labadie, musicien ludique, soignant un son plus nourri.

Il Filosofo

Classique

Haydn : Symphonies nos 22 « le Philosophe », 46 et 47. Il Giardino Armonico, Giovanni Antonini. Alpha 671.

À voir en vidéo