Une légende à Tadoussac

Photo: Festival de la chanson de Tadoussac

Au fil des ans, plusieurs artistes majeurs de la chanson française sont passés par le petit village Tadoussac, à l’occasion du réputé Festival de la chanson. Mais jamais les organisateurs n’auraient cru pouvoir attirer, à plus de six heures de route de Montréal, une figure aussi légendaire de Juliette Greco. Elle y sera pourtant ce vendredi.

« C’est incroyable, lance d’entrée de jeu la directrice de la programmation, Catherine Marck. J’ai déjà rêvé d’inviter Juliette Greco, mais simplement parce qu’en tant que programmatrice pour un festival, il peut m’arriver de rêver à des artistes que je sais totalement inaccessibles. »

Ce rêve de programmatrice passionnée de chanson française deviendra toutefois réalité dans quelques heures. À l’instar de centaines de festivaliers, la grande Juliette Greco prendra en effet la route vers Tadoussac ce jeudi, en prévision du spectacle prévu le lendemain. C’est donc dire qu’elle affrontera littéralement la longue, sinueuse et cahoteuse route 138 pour prendre part à la 32e édition du « plus grand des petits festivals ».

Un « moment historique » pour l’équipe du festival. Un bon coup d’autant plus surréaliste que le simple fait de tenir un tel festival, année après année, relève du tour de force. Mais à force de programmations remarquées, de belles découvertes sorties des scènes du festival, la réputation de Tadoussac a fini par précéder les organisateurs.

Un simple courriel

C’est d’ailleurs l’équipe de Juliette Greco qui a contacté Mme Marck. Un simple courriel, qui a pris la principale intéressée totalement par surprise. « Spontanément, nous avons refusé, raconte-t-elle. Nous n’avons pas les infrastructures d’accueil nécessaires pour recevoir une personne comme Juliette Greco. Je me suis dit qu’ils ne se rendaient pas compte que nous sommes un petit festival et que nous sommes loin de Montréal. Après tout, elle n’a plus 20 ans pour faire autant de route. »

Mme Marck a tout de même répondu au courriel en demandant quelles étaient les attentes de l’équipe de Mme Greco. Du même coup, elle précisait que le festival ne pourrait fort probablement pas l’accueillir. « Son responsable m’a appelé et il m’a dit : “ Nous avons entendu parler de votre festival et nous avons vraiment envie de venir. Mme Greco veut y aller ”. »

À force d’échanges, les deux parties ont donc trouvé un terrain d’entente à la hauteur des moyens financiers et techniques du Festival de la chanson.

«Charmants»

Tout a toutefois failli être annulé lorsque l’équipe de Tadoussac a reçu la fiche technique présentant les exigences de Mme Greco. En plus d’une limousine, l’artiste, ses musiciens et son équipe technique ont besoin d’un certain nombre de loges. Toutes choses que le festival n’a pas à sa disposition. Après tout, le spectacle aura lieu dans la modeste église de Tadoussac. Cette salle n’a évidemment pas été conçue pour accueillir des spectacles, encore moins de cette envergure. Et on parle d’une salle d’à peine 450 places.

« Nous avons voulu annuler, laisse tomber Catherine Marck. Mais ils se sont adaptés. En fait, ils sont charmants. » Vendredi, donc, Juliette Greco offrira le spectacle de sa tournée d’adieu dans l’ambiance pour le moins intimiste d’une église sise en plein coeur du premier lieu habité par des Français au Québec. Juste retour des choses.