Rituals, Other Lives

Le pauvre mortel n’a qu’à bien se munir : Rituals est le pendant musical d’une épopée si bien outillée en atmosphères qu’il y a matière à s’y perdre. La question : dans la lumière ou le néant ? Sur ce troisième album, le trio américain Other Lives, que Tamer Animals (2011) avait révélé fort doué pour l’hybridation des genres, s’enfonce dans une intensité baroque où le passage du folk au rock au classique n’est plus si finement hétérogène. Bien que l’effet d’enterrement persiste tant les morceaux s’étirent, le jeu harmonique reste savant : cordes, tambours, piano montent en spirales aériennes, balancent entre majeur et mineur dans des hululements propres à une vallée transylvanienne. Dans les mots gommés au vent, il y a réflexion sur la modernité en lutte avec notre bête, nature primitive. D’où les rythmes bruts (Beat Primal), l’espace (2 Pyramids), le scintillement (No Trouble). Naît une envie de danser en gestes larges, transitoires, avant de se poser pour élévation. Qu’il y aura.

Rituals

Chamber pop

Other Lives, Play It Again Sam