Sigiswald Kuijken en vedette

Christophe Huss Collaboration spéciale
Le célèbre violoniste et chef Sigiswald Kuijken jouera du violoncelle d’épaule
Photo: Source festival Montréal Baroque Le célèbre violoniste et chef Sigiswald Kuijken jouera du violoncelle d’épaule

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Les codirecteurs artistiques de Montréal baroque, Susie Napper et Matthias Maute, ont placé l’édition 2015 sous le signe des transformations.

« De la terre à l’éther, de l’alcool qui s’enflamme, du tabac qui part en fumée, du terrestre au céleste : les transformations sont au coeur du Festival Montréal baroque 2015 ! » nous disent les promoteurs de l’événement, qui se déroulera du 25 au 28 juin dans les diverses salles de l’École Schulich de l’Université McGill. Montréal baroque s’y est replié depuis la dernière édition et la Salle Redpath sera le centre névralgique du festival.

Le célèbre violoniste et chef Sigiswald Kuijken est la vedette de l’édition 2015. Il viendra jouer du violoncello da spalla, ou violoncelle d’épaule, instrument qui, selon les organisateurs, n’a jamais été entendu à Montréal. Et pour cause. Ce violoncello da spalla a été reconstitué à la requête de Kuijken lui-même. Le violoniste et chef de La Petite Bande a demandé en 2003 à un facteur d’instruments, Dmitri Badiarov, de reconstruire cet instrument de l’ère baroque, dont il subsiste quelques copies dans les musées. Kuijken a reçu son instrument en 2013 et en a joué pour la première fois à Londres, en mars 2014.

Sigiswald Kuijken présentera son violoncelle d’épaule dans les Suites pour violoncelle seul, de Bach, en trois concerts, le jeudi 25 juin à 21 h, le vendredi 26 juin à 17 h et le samedi 27 juin à 16 h. Entre les suites, la soprano Suzie LeBlanc chantera des extraits du Petit Livre d’Anna Magdalena. En tant que chef, Sigiswald Kuijken mènera la Bande Montréal baroque lors du concert final, consacré à Corelli et Couperin, dimanche soir.

Le festival s’ouvrira le jeudi 25 à 19 h avec le programme Vivaldi et les gitans, de l’Ensemble Caprice, dont le programme n’inclut pas cette année la suite du cycle Beethoven.

Les Boréades de Montréal et Francis Colpron se signalent par l’agencement d’un concert autour de Cyrano de Bergerac, le 26 juin à 21 h. Parlant de personnages marquants, Les Voix humaines ont articulé leur proposition artistique autour de Tobias Hume, « dandy excentrique et soldat mercenaire », selon leur description. Le grand luthiste Nigel North et le contre-ténor Daniel Taylor se joindront à Susie Napper et ses amis. Ce sera le samedi 27 juin à 21 h. Juste auparavant, le Studio de musique ancienne chantera des polyphonies de Palestrina et Benevoli. À noter la présence de Mireille Lagacé, pour un concert hors série à l’oratoire Saint-Joseph à l’occasion de son 80e anniversaire. La claveciniste et organiste interprétera des oeuvres de Jean-Sébastien Bach et de William Byrd.

Comme il est de tradition, le festival se décline en une véritable immersion baroque. Si les journées du jeudi 25 et du vendredi 26 comportent uniquement des concerts en fin d’après-midi et en soirée, avec, vendredi, l’Ensemble Fuoco e Cenere de Paris s’intercalant entre le Bach de Sigiswald Kuijken et les Boréades, les samedi 27 et dimanche 28 occuperont les amateurs du matin au soir, avec concerts-découvertes, conférences et confluences des disciplines artistiques, le dimanche après-midi, lors d’un concert Telemann illustré par l’artiste peintre Sylvia Chan.

À ne pas manquer

Trois concerts du Festival Orford

Le Festival Orford 2015 (du 26 juin au 15 août) recentre largement son offre de concerts sur des artistes canadiens. Voici trois concerts qui se démarquent a priori.
5 juillet: le Trio avec piano de Vienne joue Mozart, Schumann et Brahms.
18 juillet: Alain Lefèvre joue le 2e Concerto, de Rachmaninov, à l’église Saint-Jean-Bosco de Magog.
23 juillet: « la » grande visite (première au Québec), le pianiste Martin Helmchen joue Schubert, Webern, Schumann, Beethoven.

Trois rendez-vous de Lanaudière (4 juilllet au 2 août)

Bien peu de saveur internationale, cette année, pour un festival qui porte ce titre. Là aussi, un choix de trois concerts.
4 juillet: Yannick Nézet-Séguin ouvre le festival avec la Messe en fa, de Bruckner.
13 juillet: « la » visite internationale ma- jeure, Alexander Melnikov joue les Préludes, de Chopin, et des œuvres de Scriabine.
18 et 20 juillet: le pianiste Benedetto Lupo. Le 18 en concerto (de Scriabine) et le 20 en récital (Janacek, Debussy, Scriabine).

Vos festivals classiques

Festival Classica à Saint-Lambert: du 27 au 31 mai
Festival Musique de chambre de Montreal : du 6 au 21 juin
Concerts populaires de Montréal: du 25 juin au 30 juillet
Musique de chambre à Sainte-Pétronille (île d’Orléans) : du 25 juin au 20 août Concerts Lachine: du 26 juin au 10 juillet
Festival classique des Hautes-Laurentides : du 28 juin au 30 août
Musique et autres mondes : du 4 au 17 juillet
Festival international des Grandes Orgues de Notre-Dame (Montréal) : du 5 juillet au 23 août Concerts d’été de la Maison Trestler: du 8 juillet au 26 août
Ottawa ChamberFest : du 23 juillet au 6 août
Festival baroque de Lamèque: du 23 au 25 juillet
Institut canadien d’art vocal (Montréal): du 27 juillet au 16 août
Festival des arts de Saint-Sauveur: du 30 juillet au 8 août
Virée classique de l’OSM : du 5 au 8 août
Académie internationale de Quatuor à cordes de McGill: du 9 au 22 août

Montréal baroque

25 au 28 juin, . Billets : 514-845-7171.