C’est mon histoire — Renée Martel, Artistes divers

D’un hommage à ma Renée Martel, j’exigeais beaucoup. J’ai eu encore mieux. À quoi tient donc cette réussite plus que réjouissante ? Le tribut collectif a mauvaise réputation : trop souvent la recette, l’opération à la sauvette. Bravo les producteurs : riche idée d’avoir confié la réalisation à Éric Goulet et au tandem des Mountain Daisies (Ariane Ouellet, Carl Prévost), saine logique de laisser l’instrumentation aux mêmes et leurs habitués des soirées d’Open Country (Rick Haworth, Vincent Carré, Yves Labonté) : ça assure intelligence, sensibilité, relectures relevées. Autre bon coup : le choix des interprètes, chanteuses de plusieurs générations. Andrea Lindsay pour Je vais à Londres, fallait y penser ! Et Susie Arioli pour Viens changer ma vie : rockin’country ! Quand le bateau passe : idéale Stéphanie Lapointe, si délicate. Justesse d’émotion d’Annie Blanchard pour Le bateau du bonheur. Et ainsi de suite. Spectacle à suivre… à Saint-Tite. Hâte.

C’est mon histoire – Renée Martel

Hommage

Artistes divers
Productions Martin Leclerc