Le Domaine Forget s’allie au Palazzetto Bru Zane

La 37e édition s’ouvrira par un concert Mozart des Violons du Roy et Karina Gauvin.
Photo: Michael Slobodian La 37e édition s’ouvrira par un concert Mozart des Violons du Roy et Karina Gauvin.

Paul Fortin, directeur artistique du Domaine Forget, a créé la surprise ce mardi en annonçant un partenariat de trois ans entre le Domaine et le Palazzetto Bru Zane de Venise, connu comme le plus grand centre de redécouverte et de promotion du répertoire musical français.

Le Devoir a déjà maintes fois souligné le travail miraculeux du Palazzetto Bru Zane, palais vénitien restauré grâce à la Fondation Bru, devenu, depuis octobre 2009, le Centre de musique romantique française. Cet équivalent et prolongement chronologique du Centre de musique baroque de Versailles s’est donné pour mission la redécouverte du patrimoine musical français du « grand XIXe siècle » (1780-1920). Ses recherches musicologiques suivent un double objectif : valoriser les oeuvres méconnues de compositeurs célèbres et réhabiliter des compositeurs rarement joués (Méhul, Joncières, D’Ollones…).

Le Festival international du Domaine Forget, qui trouve dans ce partenariat l’occasion d’élargir sa notoriété en Europe, accueillera chaque année une production du Palazzetto Bru Zane et mettra de l’avant les oeuvres d’un compositeur « en résidence », soit en 2015 Édouard Lalo, dont les compositions intégreront sept programmes. La production de cette année, le Quintette de Magnard, reste modeste, mais, interrogé par Le Devoir, Paul Fortin n’exclut pas d’avoir dans les années futures « des projets de concerts clé en main » et espère pouvoir proposer « une grosse production pour le 40e anniversaire du festival ».

Grands solistes

Le 37e Festival international du Domaine Forget, qui se déroulera du 20 juin au 23 août, s’ouvrira par un concert Mozart des Violons du Roy et Karina Gauvin sous la direction de Paul Goodwin. Le concert sera précédé par le vernissage de la biennale de sculptures du nouveau Jardin harmonique de sculptures. Ce jardin a d’ailleurs suscité la création d’oeuvres de huit compositeurs canadiens — Ana Sokolović, John Rea, Nicolas Gilbert, Denis Gougeon, Jean Lesage, Michael Oesterle, Patrick Carrabré et Jocelyn Morlock. Une suite de 16 mouvements pour quatuor à cordes inspirée par les 16 sculptures sera créée par le Quatuor Molinari, le 1er août.

L’ambassadrice du Festival, Marie-Nicole Lemieux, présentera un concert le 4 juillet avec I Musici et Jean-Marie Zeitouni. Une semaine auparavant, Jean-Efflam Bavouzet jouera les Sonates nos 25, 27 et 28 de Beethoven, Le livre de JEB de Bruno Mantovani et Miroirs de Ravel.

Parmi les invités de l’été 2015, on relève aussi les noms de la violoniste américaine Rachel Barton Pine, associée à l’OSQ dirigé par Jacques Lacombe, de l’Orchestre des jeunes des Amériques et de l’Orchestre de la Francophonie qui se produiront aux côtés de grandes vedettes (Measha Bruggergosman, Vadim Repin et Antonio Meneses), ainsi que le pianiste Stephen Kovacevich et les solistes français Pascal Amoyel et Emmanuelle Bertrand.

Nombre de jeunes artistes, tels Charles Richard-Hamelin, récemment qualifié pour le Concours Chopin de Varsovie, Kerson Leong et Stéphane Tétreault seront également de la fête.

Renseignements : 418 452-3535 ou domaineforget.com.