Un nouvel opéra mis en scène par Robert Lepage

Le Festival d’opéra de Québec présentera le 30 juillet le nouveau spectacle lyrique de Robert Lepage et Ex Machina, L’amour de loin de Kaija Saariaho.

Comme avec La tempête de Thomas Adès, Grégoire Legendre, directeur de l’Opéra de Québec, a réussi à positionner son festival comme galop d’essai d’une nouvelle production lyrique de Robert Lepage et Ex Machina présentée au Metropolitan Opera de New York.

Il s’agira cette fois de L’amour de loin, premier opéra de la compositrice finlandaise Kaija Saariaho, sur un livret d’Amin Maalouf inspiré de la vie du troubadour Jaufré Rudel. C’est donc cet opéra, l’une des compositions lyriques les plus en vue des quinze dernières années, qui remplace Saint François d’Assise de Messiaen, projet de Lepage et du Met finalement abandonné.

Créé par Nagano

L’amour de loin a été créé en 2000 par Kent Nagano au Festival de Salzbourg. Au grand dam de Nagano, c’est Esa-Pekka Salonen qui dirigea la mise en scène de Peter Sellars captée et éditée en DVD par Deutsche Grammophon en 2005. Nagano enregistra ensuite, à Berlin, en 2006 et 2008, une version audio publiée en CD par Harmonia Mundi. À Québec, L’amour de loin sera dirigé, le 30 juillet, 1er, 3 et 5 août, par Ernest Martinez Izquierdo. Phillip Addis incarnera Jaufré Rudel et Erin Wall sera Clémence.

Les Violons du Roy en ouverture

Le concert d’ouverture du Festival, au Palais Montcalm le 25 juillet, sera confié aux Violons du Roy sous la direction de Martin Robidoux. Le Festival affiche également Natalie Choquette et, le 28 juillet, un concert réunissant La soprano Marie-Josée Lord, le ténor Marc Hervieux et le baryton Gino Quilico.

Les détails de la programmation et le calendrier sont accessibles sur le site du Festival d'opéra de Québec. Les billets sont déjà en vente à la billetterie de l’Opéra de Québec.