Beethoven. Les sonates et variations pour violoncelle et piano, Matt Haimovitz, Christopher O’Riley

Professeur à l’école de musique Schulich de l’Université McGill, le violoncelliste Matt Haimovitz avait commencé sa carrière par un contrat de disque avec Deutsche Grammophon. Cette parution, fruit d’une association de son propre label, Oxingale, avec Pentatone, amène à un questionnement de fond : le rôle des grands labels est-il vraiment de « brûler » des jeunes artistes, avant de les abandonner quand ils ont quelque chose de majeur à dire ? Car cette intégrale des Sonates pour violoncelle et piano de Beethoven, enregistrée dans les studios de George Lucas en Californie, est majeure. Haimovitz s’associe avec un pianoforte, instrument du temps de Beethoven. Ce Broadwood de 1823, d’une beauté quasi irréelle, est la vedette de l’enregistrement. O’Riley en fait ressortir les secrets sonores et Haimovitz l’entoure des meilleures attentions et intentions, ne l’écrasant jamais. Quelle merveille !

Beethoven

Classique

«Les Sonates et Variations pour violoncelle et piano», Matt Haimovitz, Christopher O’Riley. Pentatone SACD PTC 5186 475.