Musique, environnement et technologies

André Pappathomas
Photo: Pierre Crépô André Pappathomas

Walter Boudreau, directeur de la Société de musique contemporaine du Québec, a rendu public le programme de Montréal/Nouvelles Musiques 2015, qui se tiendra du 26 février au 7 mars à Montréal.

Un robot à tête d’ours est l’emblème de cette édition 2015 du festival MNM, dont le thème est « Environnements et nouvelles technologies ». Le concept d'« environnements » englobe la nature, mais aussi les religions, la sexualité et les langues, selon Walter Boudreau, interrogé par le porte-parole Yanick Villedieu.

À propos de langues, le langage, les ressources et les logiciels informatiques utilisés dans la composition musicale ont beaucoup évolué depuis trente ans. MNM s’ouvrira par la résurrection de l’Atlantide, oeuvre radiophonique conçue par Michel-Georges Brégent dans les années 80. Walter Boudreau, qui a retrouvé toute la partie électronique originale, a réalisé une réduction de 59 à 16 instruments et une spatialisation en 5.1 de cette oeuvre d’art totale.

Hôte étranger

Montréal/Nouvelles Musiques sera aussi marqué par une exécution, le 27 février à la Maison symphonique, de la Turangalîla-Symphonie de Messiaen par l’Orchestre symphonique de McGill dirigé par Alexis Hauser. L’OSM mettra un point final avec son concert Voyage, avec Philip Glass, le 7 mars. Le principal hôte étranger de MNM est l’ensemble Musikfabrik de Cologne, qui a créé, il y a deux ans, la première oeuvre de Claude Vivier, Hiérophanie, composée lorsque le compositeur était encore au conservatoire. Musikfabrik en donnera la première américaine ici le 28 février.

MNM veut surtout « témoigner de l’influence des nouvelles technologies sur la composition ». Les recherches iront très loin, puisque des « objets culinaires sonorisés » seront mis à contribution le 2 mars. Les bruits de couteaux, de fouets et de casseroles utilisés par un cuisinier musicien seront transformés par ordinateur. Et, à la fin, tout le monde dégustera l’oeuvre (végétarienne) !

MNM prévoit nombre d’autres événements, dont plusieurs « after hours », à 23 h. Il y aura même un concours de critique musicale. À Yanick Villedieu demandant s’il faudra que « les gens soient méchants », Walter Boudreau a répondu : « Cela ne peut pas être pire que ce qu’on a d’habitude. »

Montréal/Nouvelles Musiques 2015

Du 26 février au 7 mars à Montréal www.festivalmnm.ca