Ballet de Ravel, Orchestre national des jeunes du Canada, Emmanuel Villaume.

Enregistré au studio de l’école Schulich avant le concert montréalais de l’été 2014, ce double album — augmenté des préludes de Lohengrin de Wagner, de Till l’espiègle de Strauss, de l’excellente Passacaille de Neal Gripp et de The Afar de Jordan Pal — témoigne en premier lieu (après le CD Hétu de Naxos) de la formidable maîtrise et expertise technique de l’équipe de McGill. Le lieu est devenu incontournable et la précision de cette captation laisse pantois. Villaume est, après Rattle en concert, le second chef que j’entends diriger le ballet intégral sans choeur. Sauf à détester l’apport sensuel des voix, il manque vraiment quelque chose. Une sensualité intangible, comme sur papier glacé, marque ce Daphnis patient et buriné, toujours en contrôle, que l’on écoutera pour se délecter des alliages orchestraux. Références : Boulez-DG ou Chailly-Decca, d’autant que l’éditeur ose ici nous balancer la chose en une seule plage de 57 minutes !

Daphnis et Chloé

Musique classique

Ballet de Ravel. Orchestre national des jeunes du Canada, Emmanuel Villaume. NYOC 2 CD 2014.