La montagne secrète au coeur du Plateau

Thomas Hellman présentera La mémé et la mouche avec Émilie Clepper, dimanche 14 décembre, spectacle tiré du livre-disque du même titre.
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Thomas Hellman présentera La mémé et la mouche avec Émilie Clepper, dimanche 14 décembre, spectacle tiré du livre-disque du même titre.

Si l’univers livresque de La montagne secrète est grandement reconnu, son monde de musiques pour enfants est tout aussi riche et, pour célébrer son dixième anniversaire, la maison d’édition organise son festival, samedi et dimanche au parc Lafontaine. Ce sera l’occasion de porter sur la scène le contenu de quelques livres-disques. En plus de l’exposition Un cadeau pour Sophie inspirée d’un conte de Gilles Vigneault, on propose Le petit ours gris de la Mauricie de Félix Leclerc par Edgar Bori, Pyjama Party de Bïa, Un canard à New York de Connie Kaldor par Geneviève Bilodeau et La mémé et la mouche d’Alan Mills livré par Thomas Hellman et Émilie Clepper. Rencontre avec Thomas Hellman.

« Les enfants, c’est un public extrêmement drôle, mais extrêmement difficile parce que s’ils s’ennuient, tu le sais tout de suite. Ils partent, ils commencent à se dissiper, ils te jettent des choses dessus. C’est pas du tout un public poli, mais s’ils sont enthousiastes, ils le sont beaucoup. Tu ne joues pas devant les enfants comme tu joues devant les adultes et tu ne peux jamais savoir comment ça va se passer. Mais ce sont toujours de belles expériences. »

Une mémé, une mouche

En septembre dernier, La montagne secrète a fait paraître le livre-disque La mémé et la mouche, interprété par Thomas Hellman et Émilie Clepper en hommage à Alan Mills, un Montréalais, acteur et homme de radio, chanteur d’opéra et de folk qui s’est éteint en 1977. Il a enregistré une vingtaine de disques pour la prestigieuse Folkways, dont quelques-uns consacrés aux chansons pour enfants, en anglais comme en français, en plus de monter sur les scènes de plusieurs festivals folk dont celle de Newport. Dans ce contexte, il est l’un des premiers à avoir révélé le violoneux québécois Jean Carignan sur la scène internationale. Sa chanson I Know an Old Lady Who Swallowed a Fly sera reprise par plusieurs artistes, dont Peter, Paul and Mary et Pete Seeger. En français, elle devient La mémé et la mouche.

« Alan Mills avait un son très folk qui m’a attiré automatiquement. Il est presque complètement oublié aujourd’hui et c’est l’occasion de le faire ressurgir. C’est ce que j’ai fait avec Roland Giguère. Je trouve cela intéressant à une époque ou on met toujours l’accent sur la nouveauté comme si les seules formes d’art pertinentes étaient les formes d’art contemporaines », affirme celui qui a terminé la tournée Thomas Hellman chante Roland Giguère.

Chez Alan Mills, il a découvert la magie de chansons qui viennent d’une autre époque : « Il y a là-dedans un petit côté politiquement incorrect, alors que les projets de musique pour enfants d’aujourd’hui sont très rassurants, très safe. Ils ne parlent pas de violence ou de mort. Prend la chanson La mémé et la mouche : une mémé commence par avaler une mouche, puis elle avale une grenouille pour avaler la mouche. Éventuellement, elle va avaler une vache et mourir. »

Le disque s’inscrit dans la tradition du folk d’Amérique avec des thèmes souvent rigolos, étranges, loufoques, mais aussi éducatifs au sujet des lettres et des chiffres. Les textes sont brillamment adaptés par Bïa et l’atmosphère générale y est légère, très acoustique, mâtinée de solos déglingués, de clins d’oeil au trad québécois, à la musique irlandaise, au bluegrass, au jazz et au musette. Thomas et Émilie Clepper sourient en chantant et cela s’entend. Ils s’amuseront fermes avec trois autres musiciens ce dimanche au centre culturel Calixa-Lavallée.

Première édition de La montagne secrète au coeur du Plateau

Au centre cuturel Calixa-Lavallée, Le petit ours gris de la Mauricie, samedi 13 décembre à 11 h et 13 h, Pyjama Party, samedi à 13 h et 16 h, La mémé et la mouche, dimanche 14 décembre à 11 h, Un canard à New York, dimanche 14 décembre à 15 h, À l’Espace Lafontaine, une exposition inspirée d’un conte de Gilles Vigneault illustré par Stéphane Jorisch, du 4 décembre au 13 janvier. Renseignements : 514 917-1945.