La Liste de Noël revient pour une cinquième année

La sélection officielle de 2014 compte une grande majorité de groupes québécois: on peut retrouver les derniers disques de Monogrenade.
Photo: Annik MH De Carufel Le Devoir La sélection officielle de 2014 compte une grande majorité de groupes québécois: on peut retrouver les derniers disques de Monogrenade.

Vous aviez demandé le dernier disque de Monogrenade pour Noël mais vous avez reçu celui de Marc Dupré ? Pour une cinquième année, la Liste de Noël de l’étiquette Poulet Neige permettra aux mélomanes de ne pas être déçus le 25 décembre au matin, en vous offrant gratuitement les albums que vous pouvez choisir parmi les 90 propositions offertes.

La Liste de Noël est presque devenue une tradition chez les curieux amateurs de musique. Sur une plateforme simple et jolie, vous naviguez parmi les titres sélectionnés, et si vous aimez ce que vous entendez, vous l’ajoutez à votre liste. Au matin de Noël, vous recevrez gratuitement par courriel les albums choisis.

La sélection officielle de 2014 compte une grande majorité de groupe québécois, avec quelques groupes venus de Dublin, de Bordeaux, de Brooklyn, ou du reste du Canada. Parmi les plus connus, on peut retrouver les derniers disques d’Ariel, de Chantal Archambault, de Chloé Lacasse, de Dance Laury Dance, d’Alaclair ensemble, de Carl-Éric Hudon, de Webster, de Monogrenade et de Solids.

« Il faut un mélange de groupes un peu plus connus et de moins connus, explique Pierre Alexandre, qui mène à bout de bras cette initiative avec sa collègue Barbara Finck-Beccafico. Il y a des trucs qui sont plus gros, qui ne sont pas nécessairement notre genre, mais qui vont attirer des gens vers la liste, et ensuite ils vont pouvoir découvrir autre chose. »

Des hameçons, quoi. Une fois le Monogrenade dans votre liste, donc, pourquoi ne pas ajouter le dernier Millimetrik, le Bleu Jeans Bleu, voire les derniers efforts des Deuxluxes, de Meb, d’Oli Laroche, ou de Passwords ?

Lancée lundi, la liste a déjà attiré plus de 10 000 visiteurs, dont 3000 ont déjà fait leur liste. Pour l’édition 2013, 10 000 personnes ont reçu des cadeaux musicaux gratuits le 25 décembre.

Pierre Alexandre met tout de même en garde les nouveaux venus : rien ne sert de tout demander, il faut cliquer à point. « Si tu en choisis 60, ben après tu vas te sentir mal parce que c’est sûr que tu ne vas pas tout écouter ça. T’as beau être un gros mélomane, t’auras pas le temps d’écouter 60 albums, ça va juste se perdre dans ton iTunes. Moi, ce que je suggère, c’est d’en choisir une dizaine. »

Quelques étiquettes de disques ont joué le jeu encore cette année, dont Bonsound, Indica et Véga. D’autres n’ont tout simplement pas répondu aux courriels de Poulet Neige. La plupart des musiciens de la Liste de Noël sont sur de petits labels, voire indépendants.

« Je pense que les artistes trouvent leur compte là-dedans, c’est eux l’essence de l’affaire, c’est pas Poulet Neige qui se cherche des fans. La personne qui est moins au courant de tout, qui est en dehors de Montréal et du petit monde de la musique, il voit la Liste de Noël comme une occasion de se rattraper, de rester au courant de ce qui s’est passé dans la dernière année, et légalement. » Les internautes ont l’option de faire une contribution volontaire au moment de leur choix.