Métamorphose envisagée de la salle Redpath

L’Université McGill
Photo: Michaël Monnier Le Devoir L’Université McGill

La salle de concert Redpath pourrait redevenir une salle de lecture de la bibliothèque de l’Université McGill. Le projet s’inscrit dans le remaniement des espaces et archives de la bibliothèque universitaire. Cette éventualité a mis la communauté musicale en alerte, qui s’inquiète notamment de l’avenir de son orgue, considéré comme un joyau de l’École de musique Schulich.

« La salle, avec l’orgue stupéfiant de Hellmuth Wolff, a été au centre des études d’orgue de McGill depuis que l’instrument a été installé en 1981, signale le chargé de cours et organiste Mark McDonald sur sa page Facebook. Ce projet menace l’avenir de cet instrument unique (la première reproduction sérieuse d’un orgue classique français du XVIIIe siècle en Amérique du Nord) ainsi que celui de notre département reconnu mondialement. »

M. McDonald dirige la série de récitals-midi d’orgue de McGill et livrait sur l’orgue mythique son récital de doctorat l’été dernier.

Selon le document qui trace les grandes lignes de la nouvelle vision d’aménagement (masterplan), l’Université McGill envisage « le rapatriement de la légendaire salle de concert Redpath à titre de salle de lecture destinée à une bibliothèque universitaire majeure. Un espace qui deviendra la pièce maîtresse de la bibliothèque, tout en servant à des besoins événementiels. »

Le doyen de l’université McGill a toutefois assuré au Devoir qu’il n’était pas question d’abandonner les concerts à la salle Redpath, car celle-ci « fait partie de l’histoire de la bibliothèque de McGill » et « le programme d’enseignement de l’orgue lui est intimement lié », a affirmé Anthony C. Masi. Mais il reconnaît l’obligation de « faire un examen approfondi de toutes les avenues possibles afin de nous assurer d’une utilisation optimale [des espaces disponibles]. »

Le grand remaniement des bibliothèques fait d’ailleurs l’objet d’une consultation ce mardi, auquel sont conviés les étudiants et le personnel. Il répondra au manque d’espace de l’institution ainsi qu’à des « besoins en matière d’enseignement, d’apprentissage et de recherche en constante évolution » au sein de la communauté universitaire, selon le masterplan.

La bibliothèque et les archives de McGill sont actuellement réparties sur quatre campus du centre-ville et cinq sites dédiés aux collections rares et spéciales. Le complexe McLennan Redpath est le plus important.

Située dans un édifice historique du campus, la salle de la rue McTavish était à l’origine une salle de lecture. Elle a été convertie en salle de concert et de réception en 1952.