Ils chantent Louvain, Artistes divers

À l’ADISQ, quand les Maxime Landry, Mario Pelchat et Jean-François Breau ont servi leur soufflerie de F-18 aux succès du cher Michel Louvain, on a compris et soupiré : chanteurs de charme pour chanteur de charme. Évidence et facilité. Mais voilà qu’ouvrant l’album-hommage, c’est Paul Daraîche qui égrène de sa belle poussière le Buena noches mi amor des débuts de l’idole. Pas un bellâtre à coffre fort : un typé, une identité. Ensuite ? Dépit. Michaël, Tocadéo et cie, les plexus déployés. Dommage. Avoir poussé l’idée, on aurait eu un Stefie Shock, un Richard Desjardins, et pourquoi pas une Ariane Moffatt pour chanter Lison (elle avait osé J’ai ta main avec Louvain en « duo improbable », non ?). Il y a bien Patrick Norman et Daniel Lavoie qui retiennent exprès la machine, hommes de goût, mais sinon ? Gloire soit rendue à Antoine Gratton, à sa réalisation chic sans kitsch, à ses arrangements exquis et ludiques : quel bel album on aurait pu avoir !

Ils chantent Louvain

Reprises

Artistes divers
Productions Martin Leclerc

À voir en vidéo