Quinze prétendants au Concours international d’orgue du Canada

Martha Wainwright et un des organistes lauréats du CIOC en 2011, Jean-Willy Kunz, en répétition en vue du concert du 7 octobre à l’église St. James United.
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Martha Wainwright et un des organistes lauréats du CIOC en 2011, Jean-Willy Kunz, en répétition en vue du concert du 7 octobre à l’église St. James United.

Les organisateurs du Concours international d’orgue du Canada (CIOC) ont présenté mercredi le menu de la troisième édition de la compétition qui aura lieu entre le 7 et le 19 octobre à Montréal. Quinze concurrents de huit nationalités, tous âgés de moins de 35 ans, tenteront de glaner le premier prix, doté d’une bourse de 25 000 $ et d’un enregistrement pour l’étiquette ATMA. Au total, 70 000 $ de prix seront distribués. La manifestation débutera le mardi 7 octobre à 20 h à l’église St. James United, par un concert réunissant Martha Wainwright et les organistes lauréats du CIOC 2011, Jean-Willy Kunz et Christian Lane.

Le CIOC, qui se tient en octobre tous les trois ans depuis 2008, est fortement inspiré d’une compétition d’orgue qui avait lieu à Calgary jusqu’en 2002. Les importants concours d’orgue n’étant pas légion (Chartres en France et St. Albans en Grande-Bretagne sont les plus connus), Montréal a pris une place éminente dans ce domaine en Amérique du Nord. Les lauréats des éditions précédentes sont Frédéric Champion (France, 2008) et Christian Lane (États-Unis, 2011).

Les trois épreuves du concours, dans trois églises différentes, seront accessibles gratuitement au public, qui pourra voir les organistes sur un écran géant à l’avant des églises. La première étape, à l’église de l’Immaculée-Conception (8, 9 et 10 octobre), sera constituée d’oeuvres de Bach et de Buxtehude et déterminera le lauréat du prix Bach, doté de 5000 $. La deuxième épreuve aura lieu à l’église Saint-Jean-Baptiste les 13 et 14 octobre. La grande finale se déroulera à la basilique Notre-Dame le 17 octobre.

Plusieurs des candidats sont déjà très capés, par exemple David Baskeyfield, un Anglais lauréat de quatre compétitions, dont St. Albans, en 2010 et en 2011 ; Andrew Dewar, un autre Anglais, premier à St. Albans en 2005 et deuxième à Montréal en 2008 ; Johannes Lang, un Allemand de 24 ans, déjà quatre fois premier dans son pays, ainsi que l’Américaine Brenda Portman, lauréate de trois concours. Le candidat québécois, élève à McGill du directeur artistique du CIOC, John Grew, se nomme Jonathan Vromet.

Un concert de gala, le dimanche 19 octobre à 19 h à la Maison symphonique, réunira les lauréats 2014 qui joueront sur le grand orgue Pierre-Béique. Olivier Latry donnera un concert sur ce même instrument le 16 octobre au soir.

www.ciocm.org