Comme des Cherokee, Zebda

Leur maison de disques avait annoncé un « retour aux sources » pour le groupe toulousain. Force est de constater que cette promesse est tenue. Deux ans après des retrouvailles avec un Second tour en dessous des attentes des admirateurs de cette bande de « Motivés », voilà que celle-ci nous revient avec l’énergie des premiers temps, celle des mélodies vitaminées ou rageuses du Bruit et l’odeur ou d’Essence ordinaire. On sent la touche funky qu’a su insuffler le réalisateur Yarol Poupaud, membre de la Fédération française du funk, cuivres à l’appui, qui redonne l’éclat qui rendait leurs compositions si séduisantes. Les textes oscillent toujours entre l’indignation intelligente et la mélancolie nostalgique, dénonçant les dérives du capitalisme, du racisme et même l’amenuisement de l’accent chantant si caractéristique des habitants de leur ville dans L’accent-tu. Mention honorable au titre dansant Les petits pas, à À suivre et au riff rock accrocheur d’Essai.

Comme des cherokee

Chanson

Zebda
DEP/Universal Music