Quatuors et Violons du Roy

Nicholas Collon
Photo: Maximilian Baillie Nicholas Collon

Ce samedi 23 août marque la fin de l’Académie internationale de quatuor à cordes de Montréal. En « apéritif » du concert de clôture, ce samedi, à 14 h à la salle Tanna-Schulich, se produiront les Quatuors Amber et Benten/Penfield. Le grand concert aura lieu à 19 h à la salle Pollack, avec le Quatuor Arcadia, associé à Michael Tree et Paul Katz. Au programme : l’Adagio et fugue en do mineur, K. 546, le Quatuor no 2, « Lettres intimes » de Leos Janácek et le Quatuor opus 131 de Beethoven.

 

Le Festival du Domaine Forget mettra un point final à son édition 2014, dimanche à 15 h, par un concert luxueux des Violons du Roy, avec, en soliste, le pianiste italien Benedetto Lupo, qui jouera le 21e Concerto de Mozart. Ce dernier sera précédé par l’ouverture de Don Giovanni et suivi de la 7e Symphonie de Beethoven, qui poursuivra le cycle Beethoven du Domaine. Le chef choisi pour remplacer Bernard Labadie, toujours souffrant, lors de ce concert est l’un des possibles successeurs du fondateur des Violons et directeur musical de La Chapelle de Québec... L’Anglais Nicholas Collon est, avec le Français Raphael Pichon et un autre Anglais, Jonathan Cohen, l’un des jeunes chefs très en vogue en la sphère baroque et classique en Europe. Il est le chef principal et directeur artistique de l’Aurora Orchestra de Londres, dont il est le cofondateur avec Robin Ticciati. Nicholas Collon y a imposé une ligne artistique très originale, mêlant le répertoire classique et des oeuvres de notre temps. Ainsi, au concert donné aux Prom’s de Londres il y a quelques jours — dont il est l’invité chaque année depuis 2010 —, il a juxtaposé la 40e Symphonie de Mozart et la création mondiale d’une oeuvre de Benedict Mason. Nicholas Collon vient aussi de faire ses débuts au Festival de Glyndebourne dans Le viol de Lucrèce de Benjamin Britten et sa carrière symphonique le mènera pour la première fois à la tête des orchestres de Lyon, de Toulouse, de Monte-Carlo, de Liverpool, ainsi que de la Radio danoise et du Deutsches-Symphonie Orchester de Berlin. Bref, à 31 ans, il a le vent en poupe.