Enfant de la terre, Samian

Le rappeur québécois d’origine algonquine Samian a pris du temps avant de se relancer dans la création de ce troisième disque, Enfants de la terre, prenant le temps de se remettre d’une année difficile. Le résultat révèle un homme qui est toujours un ardent défenseur de la cause autochtone, mais qui livre aussi ses propres sentiments, parlant beaucoup de spiritualité, un peu trop peut-être. Samian livre aussi son premier disque tout en français (exception faite des couplets, dans la pièce-titre, des Tchado-Montréalais d’H’SAO), ce qui fait qu’on peut s’y attacher davantage. Et, musicalement, Samian et son fidèle allié DJ Horg ont livré un album varié, parfois jazzé (J’ai besoin), parfois slamé ou très classique (REZ), voire reggae (Higher Love). Au-delà de quelques moments doucereux, Enfants de la terre est certainement le disque le plus agréable de Samian, où le contenu tout comme le contenant nous nourrissent.

Enfant de la terre

Hip-Hop

Samian
7e Ciel Records