Les labels veulent mieux partager

Les artistes de l’univers musical ont été entendus par les labels indépendants. L’organisme qui représente les étiquettes de disques, le Worldwide Independent Network (WIN), reconnaît l’iniquité dans le partage des revenus issus de l’écoute en ligne. Dans une déclaration faite à Londres, le WIN affirme souhaiter mieux partager avec les artistes les revenus générés par l’exploitation numérique, notamment dans le cadre des téléchargements et du streaming. Parmi les cinq points énoncés, les labels promettent de promouvoir de meilleurs standards d’information, ainsi que soutenir les artistes qui refuseront l’utilisation non autorisée de leurs enregistrements.