Philémon Cimon gagne le prix Félix-Leclerc

L’auteur-compositeur-interprète Philémon Cimon a remporté jeudi le volet québécois du prix Félix-Leclerc de la chanson 2014, remis dans le cadre des FrancoFolies de Montréal.
Photo: Pedro Ruiz le devoir L’auteur-compositeur-interprète Philémon Cimon a remporté jeudi le volet québécois du prix Félix-Leclerc de la chanson 2014, remis dans le cadre des FrancoFolies de Montréal.

Le chanteur-guitariste Philémon Cimon remporte le prix Félix-Leclerc, remis ce jeudi aux FrancoFolies. Sa voix particulière, langoureuse, l’avait révélé au Festival de la chanson de Petite-Vallée. Le lumineux album L’été, lancé au coeur de l’hiver en janvier, a affirmé sa maturité. L’honneur lui est remis à la veille de son spectacle à L’Astral.

 

Après ses pèlerinages musicaux à Cuba et à travers les États-Unis — qui ont donné naissance respectivement à son premier album Les sessions cubaines et à L’été —, l’artiste est prêt à traverser l’océan vers l’Europe. Car le prix Félix-Leclerc permet chaque année à deux lauréats — l’un québécois et l’autre français — de se faire connaître outre-Atlantique. Il prendra donc part aux Francofolies de La Rochelle en 2015.

 

Il reçoit également diverses bourses d’une valeur totale de 15 000 $, dont une de 2500 $ de la Fondation Félix-Leclerc. C’est la 19e édition du prix Félix-Leclerc, qui vise à stimuler la création chez les jeunes auteurs-compositeurs-interprètes et à encourager la production et la diffusion de la chanson francophone. Les Francofolies de La Rochelle y sont associées pour la cinquième année consécutive.

 

Philémon Cimon, d’abord connu comme Philémon Chante et dont le vrai nom est Philémon Bergeron-Langlois, succède à Karim Ouellet (2013), Marie-Pierre Arthur (2012), Bernard Adamus (2011) et Damien Robitaille, pour ne nommer que les cinq derniers lauréats du prix. Le lauréat français sera annoncé le 11 juillet dans le cadre de la 30e édition des Francofolies de La Rochelle.