Une colossale réussite

Olivier Latry, organiste émérite de l’OSM, présente le Grand Orgue Pierre-Béique lors du concert inaugural devant un parterre huppé.
Photo: Yannick Khong Olivier Latry, organiste émérite de l’OSM, présente le Grand Orgue Pierre-Béique lors du concert inaugural devant un parterre huppé.

Le Grand Orgue Pierre-Béique de l’OSM, sis à la Maison symphonique de Montréal, a été inauguré avec pompe de circonstance mercredi soir, devant le gratin du monde économique et politique québécois.

 

L’événement, qui se prolongeait par un souper (très) mondain et un bal, provoquait, à l’approche du concert, une congestion de la rue Saint-Urbain jusqu’à l’Hôtel-Dieu. À l’arrivée, au 1600 Saint-Urbain, la vision d’une brochette de pitounes du genre Formule 1 et d’une horde de valets indiquait sans conteste qu’il ne s’agissait pas d’une soirée classique comme les autres. L’OSM avait visiblement choisi l’occasion pour une opération séduction vis-à-vis du milieu des affaires et des commanditaires potentiels.

 

Dans la salle, les ministres de la Culture, de l’Éducation et de la Santé, ainsi que le président de l’Assemblée nationale étaient venus entendre l’Opus 3900 de la Maison Casavant de Saint-Hyacinthe, présenté par Lucien Bouchard, président du conseil d’administration de l’OSM comme le « plus avancé du monde ». Le concert s’est déroulé en l’absence de la généreuse donatrice Jacqueline Desmarais, retenue en Europe et représentée par la nièce de Pierre Béique, premier directeur général de l’orchestre et dont l’instrument, qui a mobilisé 80 artisans pendant 40 000heures, porte le nom.

 

Olivier Latry, qu’un ou deux spectateurs, du genre tristes sires, ont cru ingénieux de huer à son entrée, s’est installé aux commandes de l’instrument éclairé de rouge pour une Toccata et fugue en ré mineurde Bach dont le but premier, notamment dans la Toccata, était de présenter, comme dans une galerie sonore, l’éventail des possibilités et couleurs de l’instrument. Le bon goût est venu par la suite…

 

D’emblée, on perçoit que la grande singularité de l’instrument est le jeu sur les boîtes expressives, dont l’organiste peut ouvrir les volets — qui possèdent 32 crans de réglage — pour moduler la puissance de trois des quatre claviers. Latry nous a donné un « effet wow » de ces ouvertures dans la Toccata, pour ensuite doser suprêmement le crescendo à la fin de l’oeuvre de Liszt.

 

Le concert a nettementdémontré la capacité demimétisme orgue-orchestre. Le Liszt a sans doute été choisi parce qu’au début l’orgue se fond dans l’orchestre, alors qu’à la fin ce sont tous les musiciens qui se moulent dans l’instrument-roi. La 3e symphonie de Saint-Saëns a illustré d’autres facettes de cette colossale réussite nommée Grand Orgue Pierre-Béique : la phénoménale richesse dans les fréquences graves (début du mouvement lent).

 

Kent Nagano désire passer beaucoup de commandes pour cet instrument afin d’ancrer sa présence dans le XXIe siècle musical. Nous sommes bien équipés pour cela !

3 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 29 mai 2014 08 h 31

    Réverbération

    C'est quand même nouveau d'entendre un orgue de cette envergure sans la longue réverbération d'une grande église.

  • Gilles Thériault - Abonné 29 mai 2014 09 h 50

    CONCERT INAUGURAL DU GRAND ORGUE

    Ce magnifique concert inaugural à Maison de l’orchestre symphonique a certainement été enregistré. Auriez-vous une petite idée de sa disponibilité sur CD éventuellement? - Gilles Thériault

  • François Milette - Inscrit 29 mai 2014 10 h 45

    Les grandes orgues et leur pompe

    Oui. Il y avait beaucoup de pompe pour soutenir les grandes orgues! La Toccate et fugue flattait vraiment l'absence de goût de du "gratin économique et politique". Je suis assez certains que Jean-Sébastien aurait quitté après quelques mesures!

    Et à la fin, comble de politesse élitiste, le "grande public" (c'est-à-dire le petit peuple) devait sortir par l'escalier de secours pour ne pas déranger les fragiles estomacs gratinés, économiques et politiques.

    VIVE la musique et... l'argent!!!