Disque – Les ombres longues, Antoine Corriveau

En voici un qui vient de faire un grand pas en avant. Après un premier disque folk sympa, le jeune auteur-compositeur-interprète Antoine Corriveau lançait mardi Les ombres longues, qui va beaucoup plaire aux amateurs de chansons de fond. Le jeune homme y a mitonné des titres sombres, mais néanmoins brillants. Attention, Corriveau ne fait pas dans la chanson Velcro à la Louis-Jean Cormier, préférant les titres lents, qui prennent le temps de se déployer sans négliger les bons refrains. C’est mélancolique, hypnotisant, peut-être en raison de la batterie tribale. L’amateur de musique alternative se surprendra à aimer ces chansons qui font beaucoup penser à ce que Daniel Lavoie a fait de bon — Corriveau a d’ailleurs une voix très similaire à celle du Franco-Manitobain. Donnez-vous quelques écoutes, mais plongez volontiers dans ce disque qui jongle entre une rupture hivernale et les tourments d’un printemps étudiant.


Les ombres longues

Chanson

Antoine Corriveau