Disque - Détroit, Horizons

Détroit arrive dans le casier ; l’enveloppe pèse plus lourd, on dirait. Détroit, le nouveau projet de Bertrand Cantat et de son ami musicien Pascal Humbert. Détroit comme une ville jadis reconstruite après un grand incendie. Détroit, projet d’un musicien qui renaît de ses propres cendres. À vous d’écouter ou pas, cette décision vous appartient. Reste qu’Horizons est troublant. Troublant mais assez réussi. À fleur de peau, et très proche de ce que Cantat a fait avec Noir Désir. Il y a des envolées de cordes et des montées rock, mais on retient surtout les pièces davantage acoustiques, à la guitare, avec les typiques notes arpégées et les glissandos. L’audace n’est pas musicale. Elle est dans quelques mots jetés ici et là, dans la reprise d’Avec le temps de Ferré. Mais encore, bien à vous de lui répondre qu’« avec le temps on n’aime plus ».

À voir en vidéo