Disque – Clarke Bouchard, Scènes d’enfants

Daniel Clarke Bouchard est un pianiste âgé de 12 ans révélé au grand public par les Airs de jeunesse de l’Orchestre métropolitain et dont la sortie d’un premier disque, il y a dix jours, a suscité un intérêt médiatique d’autant plus large que le gamin a déjà l’air de se prendre pour Céline Dion. Cet aplomb, plutôt sympathique, ne devrait pas virer en arrogance. À l’heure qu’il est, il faudrait être un âne bâté pour ne pas reconnaître que Daniel Clarke Bouchard est un étonnant surdoué, dont la facilité et la faconde évoquent celles du jeune Mendelssohn compositeur. Le disque documente donc que nous avons sur notre territoire ce « kid » pas comme les autres. Les choses cruciales vont bientôt commencer avec le passage de l’adolescence et les attentes auxquelles Daniel fera face quand il aura 18 ou 20 ans. Le dernier enfant prodige du Québec, Marika Bournaki n’a pas, pour l’heure, réussi ce test-là.