Cru anniversaire pour Montréal en lumière

Michel Rivard, avec son spectacle Roi de rien, ouvrira les festivités le 20 février sur la scène du théâtre Maisonneuve.
Photo: François Pesant Le Devoir Michel Rivard, avec son spectacle Roi de rien, ouvrira les festivités le 20 février sur la scène du théâtre Maisonneuve.

Ambiance lounge au Club Soda mardi en matinée pour le dévoilement de la programmation 2014 de Montréal en lumière. « Une programmation sans précédent », a lancé d’entrée de jeu le président fondateur Alain Simard au sujet de la 15e édition, qui se déroulera du 20 février au 2 mars. Manifestation portemanteau à laquelle s’accrochent spectacles de musique et de danse, pièces de théâtre, expositions, arts lyriques et culinaires, Montréal en lumière a gagné l’estime du milieu, en fait foi ce Félix de l’Événement de l’année décerné au récent Gala de l’ADISQ.

 

« On a désormais une belle reconnaissance de la part de l’industrie musicale. Le nombre de premières montréalaises en témoigne », s’est réjoui le vice-président, Laurent Saulnier. De fait, les gros noms se succéderont sur les scènes de la métropole, une « rentrée » n’attendant pas l’autre. On assistera ainsi à celles de Pierre Lapointe avec Punkt, de Coral Egan avec The Year He Drove Me Crazy, de David Marin avec Le choix de l’embarras, de Florence K avec I’m Leaving You… Sans oublier celle de Dan Bigras, de retour avec un nouveau show annonçant un nouvel album.

 

Incontournables

 

Il en ira de même pour Michel Rivard, dont le spectacle Roi de rien, tiré de son premier album en sept ans, ouvrira les festivités le 20 février au soir. L’auteur-compositeur-interprète sera accompagné sur la scène du théâtre Maisonneuve par le Flybin Band (Rick Haworth, Mario Légaré, Sylvain Clavette).

 

Sans rien enlever à ce qui aura précédé, il est permis de supputer que le meilleur surviendra à la fin puisqu’en guise de spectacle de clôture, ce n’est pas une, mais deux légendes qui seront réunies à la salle Wilfrid-Pelletier alors que la grande Juliette Gréco chantera Jacques Brel. Bien plus qu’une veillée hommage, l’événement, car cela en sera assurément un, réunira la chanteuse et son pianiste de mari, Gérard Jouannest, autrefois pianiste de Brel avec qui il a composé quelques immortelles, comme Ne me quitte pas et La chanson des vieux amants. Ajoutez à cela le fait que c’est à Montréal que se sont connus les époux Gréco et Jouannest…

 

Dans l’intervalle, la belle visite se succédera : Blue Rodeo avec In Our Nature, Nick Waterhouse avec Time’s All Gone, Chicago avec ses grands succès, Thomas Fersen avec Thomas Fersen The Ginger Accident… La musique classique ne sera pas en reste : y veilleront notamment la soprano Barbara Hendricks et le chef d’orchestre Kent Nagano, la première en offrant un concert réunissant Brahms, Fauré, Barber, Schönberg et Weill, et le second en dirigeant Harmonielehre de John Adams, un « projet d’immersion visuelle et musicale » présenté par l’OSM et la SAT.

 

Et la danse (Margie Gillis : 40 ans de poèmes chorégraphiques), et le théâtre (Caligula (Remix), ou Albert Camus revu par Marc Beaupré), et la gastronomie (Le grand repas et spectacle louisianais avec Zachary Richard).

 

Coup de chapeau

 

Fidèle à la tradition, Montréal en lumière s’est assuré la participation de deux présidents d’honneur, en l’occurrence le violoniste Joshua Bell et la musicienne et chanteuse Régine Chassagne, cofondatrice d’Arcade Fire. Joshua Bell était de la première édition avec la musique du film Le violon rouge. Quant à Régine Chassagne, ses racines haïtiennes seront propices à un Coup de chapeau à Haïti, Montréal en lumière s’associant chaque année à un pays différent afin d’en diffuser la culture.

 

Le groupe Boukman Eksperyans, qui allie influences caribéennes, rock et reggae, sera de la partie. Idem pour l’auteur Dany Laferrière qui, avec Haïti : un pays qui vit d’art et d’eau fraîche, proposera une mise en lecture de ses oeuvres et de celles de compatriotes.

 

Imaginé par l’Équipe Spectra (derrière le Festival international de jazz et Les FrancoFolies de Montréal) à l’issue du sommet économique pour la relance de Montréal tenu en 1996, Montréal enlumière a présenté plus de 4500 spectacles depuis son édition inaugurale en 2000.

À voir en vidéo