Disque - Steve Turre, The Bones of Art

Grand tromboniste devant l’Éternel, Steve Turre est également un homme de goût. Il y a peu, cet ancien Jazz Messenger a invité de fiers trombonistes autour de lui, soit Steve Davis, Robin Eubanks et Frank Lacy, qui sont accompagnés par une formation rythmique classique. Ce commando de quatre souffleurs est aussi épatant que convaincant. Ce qu’ils font, ou plus précisément ce qu’ils nous racontent, se résume comme suit : ils déclinent l’histoire du trombone « in djasse ». Oui, oui, oui. Ils saluent le swing et l’élégance de Lawrence Brown, ex-tromboniste de Duke Ellington, comme les as du « bibeaupe » J. J. Johnson, Curtis Fuller et Slide Hampton, le blues de Julian Priester. Ils rendent également un hommage appuyé à Art Blakey, d’où le titre, et à Wayne Shorter. Tout cela, ils l’ont réalisé, c’est à retenir, à coups de compositions originales. On insiste : Turre n’a fait aucun emprunt. La beauté de l’album est toute concentrée là : des pièces inédites et sculptées avec le souci de la… beauté !


À voir en vidéo