Disque - Land of Kush, The Big Mango

Déménagé à deux pas de la place Tahrir en pleine mouvance du printemps arabe, le Montréalais Ousama (Sam) Chalabi rend hommage au Caire en reprenant, avec 17 musiciens et 4 chanteuses, les fondements de ce qui a inspiré les grands orchestres égyptiens modernes qui créaient à partir du Moyen-Orient et de l’Occident. Mais ici, le son est bien différent, plus contemporain, free, volontairement chaotique et très éclaté : une véritable métaphore sonore des mouvements et contre-mouvements d’une région agitée. À cela s’ajoutent les références jazz et rock, les tournoiements et sautillements de l’Afrique de l’Ouest et cette capacité de tout avaler à la manière de la Tropicalia brésilienne. Parfois, cela respire, mais la tragédie s’y cache visiblement ; sinon une flûte ou une voix toute douce trouve son chemin dans le mouvement incessant, le son multiple, le battement déchiré. Ce disque est une déclaration d’amour passionné à une ville cruciale.


À voir en vidéo