Disque - El Motor, Le monstre

Elle est de retour, encore. La formation montréalaise El Motor, déjà née des cendres du défunt groupe Trémolo, avait soulevé plusieurs vagues en 2007 avec son nouveau visage et son rock intello accrocheur. Puis, le silence radio, ou presque, pour un tas de raisons. En plongeant dans son nouveau disque, Le monstre, on réalise qu’El Motor n’a pas émergé très loin de son lieu de plongée, alors qu’on découvre des textes un peu vaporeux, bourrés d’images et d’animaux, portés par des musiques efficaces, aux enchaînements d’accords quasiment prévisibles, qu’aimeront les amateurs de Malajube (sur La corde, entre autres). Tout marche dans la première moitié du disque, mais rien ne coupe le souffle. Puis il y a la longue, belle et déconstruite pièce instrumentale Avec le monstre, cassure sur le disque, et El Motor trouve un nouveau souffle, axé sur le piano. Trop peu trop tard, on reste sur notre faim, à la recherche du refrain coup-de-poing.

 

À voir en vidéo