Disque - Viviane Arnoux et François Michaud, Paris Village

Un dernier clin d’oeil au Carrefour mondial de l’accordéon de Montmagny, où le duo fut ovationné cette semaine. Ce disque n’est pas nouveau, mais il vaut le détour, d’autant que le violoniste et altiste François Michaud est l’un de ces Québécois qui font carrière en France tout en demeurant pratiquement inconnus ici. Il fait la paire avec Viviane Arnoux, accordéoniste qui fait « valswinger » son instrument. Les deux se donnent du rythme, s’harmonisent, ornementent, s’échangent les solos, reviennent à unisson. Leur Paris Village d’antan est celui des trottinettes dans les petites rues, des tendres moments sous les toits, du musette des bistros et de la fête foraine dans les petits manèges. On chante sans chanter et on mélange les repères jusqu’à faire passer le plus contemporain, tout simplement, sur une musique guillerette, insouciante, tendre, tristounette ou doucement pleureuse. Avec un air de fraîcheur.

 

À voir en vidéo