Disque - Orchestre du Festival de Budapest, Concertos pour violons

Quelle heureuse initiative de la part de Brilliant Classics de reprendre sous licence un enregistrement aussi majeur que méconnu des Concertos pour violon de Bartók. Zehetmair et Fischer l’ont gravé en juillet 1995 à Budapest pour Berlin Classics. Il dominait à l’époque d’autres versions nouvelles - celle de Tetzlaff et Gielen (Virgin) ou le chant du cygne de Gerhardt Hetzel (Nimbus), accompagné par le frère d’Ivan Fischer, Adam. Ayant eu la chance de participer à une discographie en aveugle qui avait consacré le CD de Zehetmair, je reprendrai ici mes conclusions sur un disque unissant intelligence et sensibilité, avec une approche fondue et libre, un premier choix discographique évident. Depuis ce constat, il y a quinze ans, seul James Ehnes est venu approcher cette réalisation. À un prix désormais très compétitif et une large accessibilité, cette réédition demeure une référence.

À voir en vidéo