Nos choix au FIJM - 2 juillet 2013

Natty Jean

Issu de la scène hip-hop dakaroise, Natty Jean est également membre du collectif français Danakil. L’an dernier, son album Santa Yalla a fait découvrir un artiste au message positif, loin des clichés misérabilistes sur l’Afrique. La musique du disque révèle un net penchant pour le reggae roots et le dub, mais avec des ouvertures aux musiques africaines et à la ballade folk, surtout chantées en wolof, mais aussi en français et en anglais.

À l’Esplanade, rue Clark à 20 h


Kurt Rosenwinkel

Considéré par plusieurs spécialistes comme le jeune (début quarantaine) guitariste le plus intéressant du jazz contemporain, Kurt Rosenwinkel revendique une filiation évidente avec Jim Hall et un Pat Metheny moins sucré (ce qui est plutôt une qualité…). Il se présente ici avec un quartet qui promet, comprenant l’excellent Aaron Parks au piano, Kendrick Scott à la batterie et Ugonna Okegwo à la contrebasse.

Théâtre Jean-Duceppe, à 21 h 30


Aussi : en sortant de Rosenwinkel, un petit tour au Bleury Bar à Vinyle pour un jam Montréal-New York avec notamment le pianiste Jérôme Beaulieu. À compter de 23 h, et c’est gratuit.

À voir en vidéo