Roch Voisine aux FrancoFolies - Une clôture sous les parapluies

Roch Voisine
Photo: François Pesant - Le Devoir Roch Voisine

C’est à Roch Voisine que les FrancoFolies avaient confié leur concert de clôture, samedi soir, lui dont la chanson Hélène jouait à profusion à l’époque de la fondation du festival. Et si la soirée a démarré sous un ciel gris mais clément, la pluie a rattrapé tout le monde.

Ç’aura quand même pris pas mal de temps avant que la foule, blottie sous les parapluies, aille droit aux grands classiques du chanteur. C’est d’abord avec un medley que Roch Voisine a entamé la soirée, choix discutable, avant de proposer un bloc sympa de «chansons de route», faites entre autres de reprises (Salut les amoureux, Mille après mille).

Voisine était accompagné de plusieurs musiciens sur scène, en formule variable selon le son voulu. Plus punché? Deux cuivres (trompette et saxophone) entraient en scène. Plus doux? On mettait de l’avant les deux choristes.

Roch Voisine avait aussi prévu se rendre sur une petite scène dans la foule pour y faire quelques chansons. En soi, c’est une bonne idée, sauf que comme tous les parapluies étaient ouverts, on n’y voyait rien et même les caméramans peinaient à pouvoir filmer le chanteur pour montrer les images sur les écrans. Il y a donc eu un bon moment où on ne faisait qu’entendre Voisine sans le voir.

Les véritables fans de Voisine en auront eu pour leur compte avec ce spectacle de clôture, qui prévoyait plus d’une vingtaine de chansons. Les amateurs moins acharnés auront dû attendre le mi-parcours avant de pouvoir chanter Oochigeas ou de danser un slow sur Hélène. Les hits suivraient par la suite, histoire de faire oublier la pluie.

À voir en vidéo