Kanye West, Yeezus

Un bébé et un nouveau disque : grosse semaine pour Kanye West, le mégalomane du rap américain ! Son 6e disque solo, Yeezus - qu’on présume être un amalgame de son surnom Yeezy et de Jesus -, prend de sérieuses distances d’avec My Beautiful Dark Twisted Fantasy. West opte ici pour l’agressif plutôt que pour le mélodique. Finis les tubes comme Gorgeous ou Runaway. Dans le son, Yeezus est dur, mordant, grinçant, saturé. Il plonge son flot dans une musique parfois industrielle ou dancehall. Il lâche des cris, des aboiements presque. Et pourtant, tout ça reste hyper cohérent et stimulant, dans la mesure où son personnage ne vous tombe pas trop sur les nerfs - il chante I Am a God. Parmi les meilleurs moments de ce disque sans succès évidents, il y a certainement Black Skinhead avec ses chants autochtones (produite par Daft Punk), la rebondissante Send It Up et la finale très Motown, Bound 2. On se refait cinq ou six écoutes pour tout absorber ? Ouf !


Kanye West chante Black Skinhead à l'émission Saturday Night Live

À voir en vidéo