Luc Plamondon reçoit un doctorat honorifique de l’UdeM

Luc Plamondon<br />
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Luc Plamondon

Luc Plamondon s’est vu décerner un doctorat honoris causa de l’Université de Montréal. Le recteur Guy Breton a remis vendredi l’insigne au parolier pour honorer son influence sur la chanson française depuis quatre décennies et ses efforts pour promouvoir la culture québécoise autour du globe. Il a ajouté que «son œuvre est aussi vivante qu’immortelle». Dans son discours de remerciement, M. Plamondon a avancé à la blague qu’il pouvait «enfin mettre son chapeau», faisant référence à l’abandon de ses études en lettres dans cette même université.


 
1 commentaire
  • Maxime Dion - Inscrit 1 juin 2013 00 h 36

    Démangeaison musicale


    Je crois plutôt qu’il aurait fallu plus exactement honorer l’influence de Luc Plamondon sur la chanson française commerciale (i.e. celle qui se vend comme du savon à barbe, dixit Léo Ferré), ainsi que ses efforts pour promouvoir l'industrie culturelle québécoise, sans compter son indéniable contribution au ver d’oreille…

    En ce qui me concerne, «l'œuvre» de Luc Plamondon me tape particulièrement sur les rognons, notamment lorsque l’on me l’impose dans les vestibules attenant aux guichets automatiques, à l’épicerie quand je fais mes courses ou dans les salles d'attentes chez le dentiste, le médecin ou le coiffeur.