Disque - Rokia Traoré, Beautiful Africa

Rokia Traoré chante, joue et danse, même sur disque, en poussant le son ou en pénétrant la berceuse. Elle est aussi bambara et afro-progressiste. Elle dit son pays troublé qui brûle d’espoir, honore la femme africaine et loue l’humilité. Elle s’inspire de la théorie occidentale et de la spontanéité malienne : un tout hybride et sophistiqué qui n’est ni complètement d’un monde ou d’un autre, mais beaucoup des deux. D’un côté la mélopée, le fond rythmique, le blues et les syncopes, le n’goni terreux, la langue ou les harmonies vocales, et de l’autre, les coups de rock, les croisements de guitares et les textures délicatement atmosphériques. Sur cet opus, une batterie plus sale que jamais remplace les percussions en marquant la polyrythmie de pair avec ces voix au phrasé si bellement mélodique, mais souvent très percussives. De ce magnifique mélange signé John Parish résulte un des plus beaux disques de cette artiste universelle.

À voir en vidéo