Disque - Bombino, Nomad

Avec son blues hypnotique du Sahara, le chanteur guitariste touarègue Bombino fut en 2011 l’une des grandes révélations de la musique africaine sur la planète. Pour son troisième disque international, on a fait appel à Dan Auerbach, lui aussi chanteur-guitariste et leader des Black Keys. Sa réalisation confère au son de Bombino une sorte d’accessibilité subtile pour l’oreille non avertie. On ajoute des textures atmosphériques plus ou moins discrètes avec un clavier ou de la pedal steel et deux batteries de percussions qui accélèrent parfois la cadence. Certaines pièces évoquent le blues rock d’Amadou et Mariam. Et, malheureusement, on a évité les pièces plus longues qui permettent de pénétrer davantage dans l’exaltation. Malgré cela, ce disque demeure très inspirant avec cette douce voix qui surfe sur les lignes lancinantes, les airs célestes sur les tempos modérés, les moments plus roots avec la calebasse et ce son urbain qui ne dénature pas l’artiste.

À voir en vidéo