Disque - Joyce DiDonato, Drama Queens

Paru en fin d’année 2012, ce récital vocal de haute volée vient seulement de nous parvenir en raison du tumulte qui entoure encore la destinée de Virgin et d’EMI Classics. Mais mieux vaut tard que jamais ! Je vous conseille d’éviter de mettre en fureur madame Joyce DiDonato, car si vous la poussez à bout, cela donne cette violente tornade musicale. Reines, princesses et sorcières se succèdent à treize reprises dans un programme intense, chanté de manière renversante, sur les plans vocal et dramatique. Comme d’autres artistes (Cecilia Bartoli), Joyce DiDonato a choisi de truffer son programme de raretés, qui côtoient quelques classiques (Alcina de Haendel ou Armida de Haydn). On notera notamment la beauté des oeuvres de Reinhard Keiser, dont René Jacobs exhuma jadis l’opéra Croesus. Le « Lasciami piangere » de l’opéra Fredegunda vous prendra aux tripes.

À voir en vidéo