Disque - Quetango Quartet, Musica Urbana

Le Quetango Quartet serait le premier groupe québécois à avoir participé au célèbre Festival de tango de Buenos Aires. Son leader, le violoncelliste Daniel Finzi, se réclame du tango, mais en plaçant la contemporanéité bien avant la romance. Du tango, on retient la pulsion, le rythme, le tragique et une certaine façon de vivre passionnément les contrastes. C’est un tango de fractures poussé vers les extrêmes du genre et même au-delà. Sans bandonéon ni violon, on joue la rock attitude avec des silences dans la composition classique, la ballade jazz avec des accents d’étrangeté dans la nostalgie, les remontées rythmiques après les passages aériens, le caractère sauvage après les introspections, les roulements percussifs, les claques furieuses et même ces quelques moments de légèreté ou cette façon de sortir de la lettre du tango pour mieux s’y replonger. Ce groupe mérite plus de reconnaissance qu’il n’en reçoit ici.