Disque - Guarneri, Musique pour piano

C’est grâce à John Neschling, ancien directeur musical de l’Orchestre de São Paolo, et à BIS que le nom du compositeur brésilien Mozart Camargo Guarnieri (1907-1993) a refait surface dans les dix dernières années. Avec Neschling, nous avons fait connaissance avec l’oeuvre symphonique de cet élève de Charles Koechlin, qui compose une musique nationale aux harmonies épicées façon XXe siècle. Avec Max Barros et Naxos, nous allons découvrir la musique pour piano et notamment, ici, cinq recueils de dix Ponteios (préludes). Le style de Guarnieri n’a rien à voir avec les danses de salon colorées d’Ernesto Nazareth. Il apparaît comme un héritier de Debussy et d’Albéniz, avec quelques préludes rythmiques qui évoquent plutôt Tcherepnine. Comme dans la musique symphonique, je me sens beaucoup plus intéressé par Guarnieri que par Villas-Lobos. Le fossé entre la méconnaissance de l’un et la notoriété de l’autre n’a aucun sens.

À voir en vidéo