7es Syli d'or de la musique du monde - La fusion à l’honneur

C’est reparti pour la 7e édition des Syli d’or de la musique du monde, le concours des Nuits d’Afrique qui offre une tribune à plusieurs artistes méconnus ici. Ils seront 36 à compter de ce mardi au Balattou, ils habitent presque tous au Québec et plusieurs d’entre eux se réclament de la fusion, ce qui confirme une tendance déjà observée. Dans l’ensemble, on remarque également une bonne présence du reggae et des musiques latines ou urbaines.


« Cette année, les différents genres musicaux sont assez bien répartis dans la programmation, et “fusion” est le mot-clé, observe Corinne Pellevoizin, la responsable des Syli d’or. Le groupe Ô explore le mélange d’instruments avec didgeridoo et santour iranien. Pantajali propose une sorte de jazz groove aux couleurs indiennes, alors que Pacophonique offre un reggae franco avec aussi un mélange d’influences. »


Le reggae sera pluriel aux Syli : celui de Rootsteppers est multilingue, alors que celui de Dakka est mandingue et accompagné par les musiciens de… Rootsteppers. Il y a aussi Jah-Yey avec son reggae dancehall haïtien et Grre en Famille, en reggae acoustique avec violoncelle et accordéon.


« On a peut-être un peu plus de hip-hop et de musiques latines », poursuit Corinne Pellevoizin. Au programme à ce chapitre : hip-hop franco avec Le R et D-Track, rap world avec Herleo Muntu. Quant aux musiques latines, plusieurs déclinaisons sont possibles avec Vilma Avila, Ahau Marino, Bumaranga, Mystisa, Jesus Cantero et Timba MM.

 

Nouveaux arrivants et rayonnement


Le soul sera représenté entre autres par Veeby et Joyce N’Sana et plusieurs genres africains ou haïtiens alimenteront également les soirées du Balattou, mais un élément intéressant du concours demeure la place accordée aux artistes qui sont récemment arrivés à Montréal. À signaler ici : Abdou M’Baye du Sénégal, Khakheni du Lesotho, Vilma Avila du Panama et Just Wôan, de passage l’an dernier aux FrancoFolies et nouveau Montréalais.


Et le rayonnement là- dedans ? L’ajout de deux partenaires majeurs : les Français de Mondomix qui remettront un prix et les Américains d’Afropop Worldwide qui promettent d’alimenter les discussions sur leur blogue. Ne reste que le public, puis les jurys professionnels, pour le vote.


 

Collaborateur

À voir en vidéo