Disque - Eric Alexander, Touching

Y a de la joie, camarades ! Oui, oui. De-que-c’est ? C’est confirmé, Zoot Sims, le saxophoniste sentimental mais non romantique, a un héritier. Son identité ? Eric Alexander. Comme son célèbre aîné, Alexander a une forte inclination pour le son sculpté plutôt que pour l’enfilade de notes. Comme son cher aîné, Eric préfère décliner les ballades que les pièces conjuguées avec la rapidité. Et comme Zoot Sims, Alexander maîtrise cet art singulier consistant à savoir s’entourer : John Webber est à la contrebasse, Joe Farnsworth est à la batterie et l’immense Harold Mabern est au piano. Le programme ? Il est fait de standards comme The Way She Makes Me Feel de Michel Legrand et de thèmes captivants comme le Central Park West de John Coltrane. Le résultat est à l’image de celui que Zoot Sims confectionna alors qu’il était lié par contrat à l’étiquette Pablo. Mais encore ? Classique. Oui, trois fois oui, Eric Alexander se pose en fier représentant du jazz classique. Autrement dit ? Intemporel.
 

Jazz
Touching - Eric Alexander

Ét. High Note


Eric Alexander - Touching (mp3)

À voir en vidéo