Disque - Artistes divers, West of Memphis

C’est la musique rentre-dedans d’un documentaire présenté à Sundance en 2012 (et maintenant en salle), à propos de la très moche histoire d’erreur judiciaire dont trois jeunes gars de la ville d’Elvis - les fameux West Memphis Three - firent les frais plus que salés. Délit de sale gueule sur fond de présumé culte satanique, fertile terreau d’indignation pour musiciens engagés : le poète hardcore Henry Rollins s’en occupe activement depuis 2002, et avec lui Eddie Vedder, Patti Smith, etc. On les retrouve tous ici. Rollins lit les lettres terribles mais sans pathos du condamné à mort Damien Echols, Nick Cave fournit la trame, et chacun se donne à fond : signalons Lucinda Williams, féroce dans Joy ; Natalie Maines des Dixie Chicks, qui reprend du Pink Floyd (Mother) et chavire ; et l’étonnant groupe ad hoc de Johnny Depp, Tonto’s Giant Nuts, qui empoigne du Mumford and Sons. Vivrais sans You’re So Vain relue par Marilyn Manson, mais bon : c’est mieux que mourir.

À voir en vidéo