Disque - Mathieu Boogaerts, Mathieu Boogaerts

Étonnant, malgré sa prolifique et longue carrière musicale (2 minialbums, 6 albums studio et deux en concert depuis 1995), le chanteur Français Mathieu Boogaerts a offert à la fin de 2012 un premier album portant son propre nom, un nom malheureusement encore méconnu. C’est pour lui un retour à la touche hyperdélicate qu’il avait offerte sur son 2000 (ironiquement paru en 2002). Boogaerts souffle délicatement sa chanson un peu jazzée et gamine, pompe lentement sa guitare pendant que la batterie se fait économe de coups de tambour. Il faut dire que le musicien a offert dans les dernières années une longue série de concerts en formule guitare-basse, qui l’ont forcé à miser sur le coeur des chansons plutôt que sur l’emballage. Voici donc un court disque - 12 titres en 38 minutes - qui permet de se nettoyer les oreilles des orgies de cordes, de cuivres et de claviers saturés. Il manque à Boogaerts LA mélodie qui tue, mais ce disque libère, enrobe et charme.


À voir en vidéo