Disque - Daniela Nardi’s Espresso Manifesto, The Songs of Paolo Conte

La Torontoise Daniela Nardi se trouve un prétexte pour se rapprocher de la culture italienne de ses parents. Un sacré prétexte : Paolo Conte, l’avocat dandy avec de la classe et ses airs rétro jazzés. Pour la confection de son rêve, Nardi s’entoure du pianiste-organiste Ron Davis, du réalisateur de légende Pasquale Minieri et de quelques musiciens qui lui donneront des atmosphères magiques, parmi lesquels le clarinettiste Gabriele Mirabassi, l’accordéoniste Luciano Biondini et le guitariste Fausto Mesolella : une équipe qui confère beaucoup de liberté sous le chant. Il y a toujours ce fond de chanson habillée en jazz, ces airs romantiques d’un autre âge, ce sautillement avec de petits éclats de piano, ces effets de slide, ce swing si efficace et ces instruments qui surfent avec insouciance. Nardi parvient à redonner véritablement une deuxième vie à des pièces souvent connues ici.
 

Daniela Nardi - Come Di