Disque - Madame Moustache, Maison mobile

Le groupe Madame Moustache, qui a fait le tour du Québec, de ses festivals et de ses bars (très peu à Montréal) avec son premier album, Au nom du countr(i), en 2008, récidive avec Maison mobile (en magasins le 28 août). C’est toujours du gros country sur les hautes et des paroles souvent trash, du genre « J’ai mis des bombes dans ton appartement ». Ce deuxième album est également toujours aussi marqué au fer à cheval du thème du cow-boy et des voix claires de Geneviève Néron et Julie Ross. Mais on remarque cette fois quelques pièces pas « reel » du tout et plutôt pop ou rock, comme Courtepointe, Val-d’Or Poto 55 et l’entraînante Maison mobile, avec son choeur qui ajoute une touche « musique du monde ». Le groupe nous amène en road trip dans leur Grosse machine cassée, ce camion défectueux que le band a acheté, et on embarque - à condition d’assumer son amour du country. De la musique de party qu’on imagine déjà en spectacle. À Montréal, peut-être ?
 

Madame Moustache - Maison Mobile